Page d'accueil

Guerlange Eglise dédiée à Saint-Martin

Les visitations successives de la paroisse montrent que le lieu de culte et te cimetière attenant furent loin de faire l'objet d'un entretien constant. Il est vrai que cet état de délabrement n'avait rien d'exceptionnel ! Malgré la réfection du toit de l'église en 1604 et une nouvelle réparation en 1684, la Visitation de 1712 relève encore l'absence de sacristie et d'armoire. Le presbytère, quant à lui, est en mauvais état. L'église subit plusieurs restaurations en 1722 (installation d'une sacristie), 1727, 1735 et à nouveau en 1753, En 1738. Léglise change momentanément de protecteur et est consacrée à saint Isidore, patron des agriculteurs. De 1795 à 1804, l'église est fermée par les occupants Français. Cela ne va pas arranger l'état d'un bâtiment déjà souvent rafistolé. Dès son arrivée à Guerlange en septembre 1858, le curé Sébastien Schneider se plaint de l'état déplorable de l'édifice de culte.

Il est finalement démoli et une nouvelle église est inaugurée le 14 septembre 1859, La disparition de l'ancienne église laissa un vide important vite comblé par des tombes de plus en plus imposantes. Comme la place ne manquait pas, on n'avait plus guère de raisons de supprimer ou de déplacer des monuments parfois édifiés depuis peu. Cela dit, certaines tombes ont tout de même été transférées de l'ancien cimetière vers le nouveau après 1922.

Pour ce qui est du cimetière, d'ailleurs, la construction de la nouvelle église n'a pas entraîné directement l'établissement d'un nouveau champ funéraire. En effet, l'ancien cimetière continua à recevoir des sépultures jusqu'au début du XXe siècle. Dès 1860, cependant, les autorités s'élevaient contre l'insalubrité et l'exiguïté des lieux. Par rapport à la population, il aurait fallu un doublement de la superficie ce qui s'avérait impossible pour un espace enclavé entre les maisons. Pendant plusieurs années, une mini-guerre de positions opposa l'administration provinciale aux autorités communales de Messancy dont dépendait Guerlange. En 1878, l'affaire fut en effet relancée par l'Inspecteur des chemins vicinaux Besseling qui adressa à M. Henroz, Président de la Commission médicale provinciale du Luxembourg, un avis alarmant sur l'état du cimetière. Alerté à son tour, le conseil communal de Messancy refusa de donner une suite à cet avis. Henroz attaqua à nouveau et, cette fois, le Commissaire d'Arrondissement, Emile Tandel, descendit sur les lieux pour, finalement, rendre un avis contraire à celui du conseil communal.

 

   

Le presbytère

  

 

Voici quelques photos de l'intérieur de l'église

         

 

  

Je remercie Alain Thiry pour ces photos de l'interrieur de l'église et les cloches

Pour plus d'info à revoir dans le livre l'ancien cimetière de Guerlangene écrit par Paul Mathieu

 

Vous pouvez retrouver ce livre et d'autre info :

Bibliothèque Hubert Juin d'Athus

Bibliothèque d'Halanzy Grand-Place maison Communale

Bibliothèque Frédéric Kiesel de Rachecourt